Historique

La Chorale des Enseignants de Strasbourg

Direction : Didier GOSSÉ

Présidente : Josiane HEINTZELMANN

La Chorale des Enseignants de Strasbourg est plus que centenaire et était à l’origine un chœur d’hommes. Elle a survécu aux deux guerres mondiales

A dater de ce moment, la Chorale des Enseignants de Strasbourg était une chorale mixte. Dirigée par Louis Martin, directeur de l’Orchestre symphonique de Radio Strasbourg, elle a présenté les « Saisons » de Haydn en 1949.

D’autres chefs éminents ont succédé à Louis Martin : René Matter, directeur du Conservatoire de Colmar, Charles Schwarz, professeur au Conservatoire National de Strasbourg, et entre 1970 et 2009, Gérard Foltz qui dirigeait également l’orchestre symphonique « La Philharmonie » de Strasbourg.

Le répertoire du chœur s’étend de la Renaissance au chant d’aujourd’hui, negro-spiritual compris, en passant par le chant populaire des pays du monde, les choeurs d’opéra, la musique religieuse et de nombreuses grandes oeuvres : « Magnificat » de Bach, « Déluge » de Saint-Saëns, « Damnation de Faust » de Berlioz, « Requiem » de Bruckner, « Messe de Nelson » de Haydn, « Carmina Burana » de Carl Orff, et plus récemment « Gloria » de Francis Poulenc, « Gloria » et « Magnificat » de Vivaldi, « De Profondis » de De Lalande, « Stabat Mater » et « Requiem » de Dvorak, « Scènes de Faust de Goethe » de Schumann, « Requiem » de Cherubini et bien d’autres.

L’activité de la Chorale des Enseignants de Strasbourg est très intense. Elle paraît en public de cinq à dix fois dans l’année et s’est produite en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne et en République Tchèque.

L’ensemble compte actuellement quelque cinquante chanteurs, les voix féminines étant plus nombreuses que les voix d’hommes.

Réunis autour de Didier Gossé, les choristes ont conscience de la mission qu’ils ont à remplir : celle de perpétuer l’enthousiasme pour le chant et la musique, et de tendre toujours vers la perfection. Didier Gossé, bien que récemment nommé à la tête de la chorale, a su l’amener sur des nouveaux chemins qui transforment progressivement la chorale. Le choix des chants du programme actuel en est la démonstration.